actualité du web

Précommande de Seven : réel succès ou superbe opération de communication ?

Il est difficile d’être passé à côté de l’opération de précommande de Seven organisée hier par Microsoft. En effet, la plupart des sites nous la présentaient depuis plusieurs semaines comme étant l’offre du siècle, celle à ne surtout pas manquer. Aujourd’hui, sans surprise donc si on lit la presse, le succès aurait été énorme et Seven aurait bénéficié d’un véritable plébiscite. Vraiment ?

Si le lancement de Vista a été un véritable fiasco pour Microsoft, le géant du logiciel a visiblement tiré profit de ses erreurs. En annonçant à l’avance qu’il proposerait exceptionnellement Windows 7 Familial Premium pour 49,99€ et Windows 7 Professionnel pour 109,99€, la firme de Redmond savait que la nouvelle ferait du bruit, et que le buzz monterait rapidement sur la toile. Quoi de plus aguicheur, en effet, que d’obtenir légalement une licence à un prix cassé ? Et Microsoft ne s’y est pas trompé, puisque la boutique Microsoft Store aurait vite été prise d’assaut par les internautes, obligeant la firme de Redmond à fermer provisoirement son site pour soulager ses serveurs. Réalité ou premier tour de passe-passe pour faire monter la pression ?


On peut en effet s’étonner que Microsoft n’ait pas prévu des serveurs suffisamment puissants pour héberger sa boutique, alors que l’on se rappelle des déboires déjà rencontrés lors du lancement de la bêta du système d’exploitation, qui avait alors fait « sauter » les serveurs de la firme tant le succès avait été inattendu. Surtout, si le serveur était effectivement surchargé, pourquoi ne pas avoir tiré profit de l’énorme flotte de serveurs dont dispose la firme pour faire tourner ses services, en en libérant quelques-uns afin d’assurer le fonctionnement de Microsoft Store ? Tant de précautions d’usage lors d’un tel évènement, qui semblent étonnamment ne pas avoir été prises.

Quant aux revendeurs officiels, la plupart des licences qu’ils avaient en stock ont été écoulées seulement quelques heures après l’ouverture des réservations. Il fallait pourtant s’y attendre, puisque le géant du logiciel n’avait mis à disposition que 76 000 copies pour l’ensemble de l’hexagone. Terriblement peu, surtout si l’on se rappelle une fois de plus le succès de la version bêta, et le faible prix pratiqué. S’il s’agissait réellement d’une opération commerciale destinée à limiter le piratage de son système d’exploitation (comme on aurait pu le penser), il n’y aurait pas eu de limite dans le nombre de copies mises à disposition, ou celle-ci aurait été plafonnée bien plus haut, face aux réalités de la demande. Il apparaît alors clairement que l’objectif de l’opération est d’accentuer l’impression d’engouement des internautes pour Seven. En effet, quel message est plus efficace que d’envoyer l’image d’un système extrêmement demandé, alors même qu’il est payant et pas encore lancé ? On donne ici l’image d’un système plébiscité, qui vaut donc le coup.

Alors, selon-vous, réel succès ou vaste fumisterie destinée à faire parler du système ?

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post
actualité du web

Piratage de Twitter : l’histoire

Next Post
actualité du web

Serveur maison : faites des économies !

Related Posts