actualité du web

Nicolas Sarkozy : le « trou du cul du web » ?

Mise à jour (6 septembre 2010)

Un nouveau Google Bombing portant sur la requête « trou du cul » est mené actuellement à l’encontre de Nicolas Sarkozy.

Article original

En 2007, lorsque vous cherchiez « Nicolas Sarkozy » sur Google, le premier résultat, donc celui-ci censé être le plus pertinent, était pourtant celui du site officiel du film « Iznogoud ». Bien évidemment, ces résultats n’avaient alors, en aucun cas, été modifiés par Google afin de faire une « blague » à notre ancien ministre de l’Intérieur.

Cette modification des résultats des requêtes était rendue possible grâce à une technique appelée Google Bombing.

Qu’est-ce que le Google Bombing ?

Lorsque vous effectuez une requête sur Google, vous saisissez des mots-clés. Afin de vous renvoyer les résultats du plus pertinent au moins pertinent, Google se base sur plusieurs critères.

L’un de ceux-ci fonctionne selon le principe suivant : imaginons que je fasse pointer les mots-clés actualité informatique sur Net-Actuality.org. L’algorithme de Google va alors associer un certain poids (pour reprendre les termes de Wikipedia) au site Net-Actuality pour ces mots-clés. Imaginons qu’ensuite, des centaines et des milliers de sites Web fassent la même chose, alors l’algorithme de Google va améliorer le classement de Net-Actuality lorsque quelqu’un recherchera « actualité informatique ».

Ainsi, il n’y a pas de réelle obligation à ce que le site comporte ces mots-clés pour que Google les affiche en résultat. Voilà pourquoi le site de Nicolas Sarkozy était associé à la requête « Iznogoud » il y a encore deux ans.

« Iznogoud » devenu « le trou du cul du web » ?

Il semblerait que certains ne soient pas décidés à laisser le Président de la République tranquille, et ont effectué un nouveau Google Bombing à son encontre. Cette fois-ci, l’opération vise son site internet sarkozy.fr. En effet, plusieurs sites semblent s’être « amusés » à associer le site de Nicolas Sarkozy aux mots clés suivant : « trou du cul du web ». Oui, oui : en entrant cette requête dans Google, c’est bel et bien le site du Président de la République qui apparaît premier, et donc qui semble le plus pertinent pour Google.

Là où ça devient cocasse, c’est qu’a priori, peu de personnes doivent effectuer cette requête, et donc rares sont celles qui doivent tomber par hasard sur le sujet. L’objectif des protagonistes était alors de mettre en avant leur « exploit » en comptant sur les médias.

Si ce n’est pas le site des protagonistes, certains n’ont pas attendu pour surfer sur le « buzz », en lançant le site Trouduculduweb.com. On y trouve le message suivant :

Certains ont compris la puissance du Net, certains autres la comprennent plus ou moins et d’autres, définitivement pas

Une boutique en ligne est également associée à cette page, qu’on vous laissera le soin de découvrir par vous-même.

Google communique à ce sujet


Google a publié hier après-midi, sur son site Internet, un communiqué de presse laconique.

Google est clair, et n’excuse en aucun cas ce genre de techniques : « nous n’excusons pas cette pratique, ni aucune autre pratique visant à altérer l’intégrité de nos résultats de recherche ». Cependant, le résultat étant toujours visible, Google précise que « nous ne sommes pas plus enthousiasmés par l’idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d’apparaître ».

L’intégralité du communiqué de Google est disponible à l’adresse suivante : http://www.google.fr/intl/fr/press/pressrel/20090722_googlebomb.html.

Source :
Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post
actualité du web

On ne parle (presque) pas d’HADOPI 2, et pourquoi ?

Next Post
actualité du web

La RTM Windows Seven finalement prévue pour le 6 août.

Related Posts