actualité du web

Les stars de 2009 : Microsoft, Google, Apple, Facebook, Twitter, P2P et Hadopi (Bilan)

Une année de plus, déjà ! Court, à l’échelle d’une vie, et pourtant une petite éternité dans le domaine de l’informatique, où les choses évoluent très rapidement. Ainsi, cette année écoulée a apporté son lot de nouveautés et de changements. Petit état des lieux.

Microsoft : renaissance de la bête ?

Microsoft, qui commençait l’année fragilisé et attaqué de toutes parts, a pourtant réussi à tirer son épingle du jeu cette année. En effet, après le fiasco Vista, c’est avec beaucoup d’espoir que le géant du logiciel a préparé l’arrivée de Windows 7. Après une série de bêta tests, puis la mise en ligne d’une release candidate en mai, le géant du logiciel a lancé son nouveau système d’exploitation Seven le 22 octobre. Contrairement à Vista, le lancement de Windows 7 a été un beau succès.

En effet, la sauce a pris avant même son lancement, lorsque ses copies étaient prises d’assaut lors des précommandes à prix réduits de juillet. En plus du combat des ventes largement gagné, Windows 7 a aussi gagné celui des avis. En effet, les geeks, comme la presse, se sont étonnamment laissés séduire par la nouvelle monture de Windows. Pourtant, ce système n’avait rien de très exceptionnel et aurait très bien pu s’apparenter à un Service Pack 3 de Windows Vista.

C’est avant tout le matraquage médiatique et la nouvelle stratégie publicitaire de Microsoft qui ont été payants. Les ruptures de stock lors des précommandes, le burger spécial Windows 7 de Burger King ou encore les divers concours, tout a contribué à créer un buzz incroyable et à rendre impatient le monde de l’informatique tout entier.

Apple : puissance de plus en plus contestée ?

Pour Apple, l’année a été mi-figue, mi-raisin. En effet, le succès de ses produits phares n’a pas démenti, la firme ayant enregistré des records de vente. La firme de Cupercino en a d’ailleurs profité pour renouveler ses gammes d’iPod, notamment l’iPod nano 5G, mais aussi son précieux, l’iPhone 3GS. Mieux, son service de téléchargements légaux, iTunes, ne s’est jamais aussi bien porté, tout comme son désormais célèbre App Store.

Pourtant, elle a connu un gros passage à vide cet été après qu’une série d’iPhone aient explosé aux quatre coins du globe. Des incidents qui ont mis en avant un manque de transparence de la firme à la Pomme et qui ont rassemblé les utilisateurs mécontents de la politique d’Apple. Alors que personne ne trouvait rien à dire aux politiques parfois fermées d’Apple auparavant, la firme est maintenant régulièrement montrée du doigt. Sans oublier les soucis de santé du PDG d’Apple, Steve Jobs, qui ont fait plonger le titre de la société en bourse et fait l’objet de nombreuses spéculations jusqu’en milieu d’année.

Cependant, cela n’a pas empêché Steve Jobs de se remettre sur pied et la firme de préparer en plus grand secret son hypothétique future tablette, au centre de tous les ragots cette année. Alors, viendra, viendra pas ? Réponse en 2010…

2009 a amorcé un changement pour l’environnement d’Apple, plus méfiant à son égard. En 2010, la société a tout intérêt à écouter les critiques si elle ne veut pas se bruler les ailes…

Google : géant à abattre ?

Cette année, le géant de la recherche a continué de prouver qu’il adorait innover, avec l’annonce du développement de Chrome OS, le lancement de ses propres serveurs DNS et surtout son nouveau « machin », Google Wave. Ajoutons à cela le succès fou de son système d’exploitation destiné aux Mobiles, Android, et on en conclut que Google se porte plus que bien.

Mais justement, peut-on faire confiance à une entreprise commerciale qui s’incruste tant dans notre vie privée ? Une question que de plus en plus de personnes se sont posés cette année. Et ils n’auront pas été rassurés par les propos tenus par Eric Schmidt, le CEO de Google ; propos qui ont d’ailleurs provoqué la colère des responsables de Mozilla. Pendant le même temps, la CNIL Suisse a attaqué Google et ses prises de vues destinées à Google Street View. La justice française s’est elle aussi attaquée à la numérisation des livres entreprise par Google France, en le condamnant pour contrefaçon. Même les éditeurs de presse en ont eu assez du référencement de leurs articles dans Google Actualités, obligeant la firme à adapter sa politique. Certains sont même allés jusqu’à menacer Google de se déréférencer du moteur de recherche.

Peer-To-Peer : persona non grata ?

2009 fut une année noire pour le Peer-To-Peer. Ainsi, c’est avec stupeur que la toile française a appris la fermeture du plus grand tracker de France, Snowtigers, après que les administrateurs aient été arrêtés. Quelques semaines plus tard, une nouvelle encore plus choquante a fait l’effet d’une bombe dans la toile, lorsque les propriétaires du site qui a donné tant de mal aux majors a annoncé qu’il allait être vendu et devenir entièrement légal. Puis ce fut le tour de Guiks, Reload Parise, MamieTracker et bien d’autres… La fin du BitTorrent ?

Pendant ce temps, se déroulait la tragi-comédie Hadopi. Après avoir fait couler beaucoup d’encre lors de l’année 2008, on pensait que la saga était en passe de se terminer. Alors que l’on était sûr que la boucle était bouclée, après que l’Assemblée Nationale et le Sénat se soient enfin mis d’accord sur le texte final le 29 et 30 avril (chronologie), le Conseil Constitutionnel a étonné la blogosphère française toute entière en censurant la loi et la vidant de sa substance. Dès lors Mitterrand, nouveau ministre de la culture, et ses acolytes, ont mis au point la version 2 de la loi Hadopi. Celle-ci a été adoptée le 22 septembre en version remaniée par le Parlement. Le Web était alors suspendu à l’avis du Conseil Constitutionnel, finalement rendu le 22 octobre et qui ne modifia quasiment rien. On observera ses effets dès 2010 (ou pas).

Réseaux sociaux : consécration ?

Facebook et Twitter sont sans conteste les vedettes de cette année 2009. Si Twitter était encore très peu connu en France en début d’année, il fait maintenant partie du quotidien d’une bonne partie des français. Il doit cette nouvelle reconnaissance à sa mise en avant dans les médias lors des manifestations en Iran.

Quant à Facebook, sa fréquentation n’a pas cessé de croitre dans le monde entier, devenant le quatrième site le plus visité. Néanmoins, face à un tel succès, de nombreux scandales autour de la protection de la vie privée ont éclaté. Ainsi, que ce soit l’utilisation non autorisée de photographies personnelles pour faire de la publicité, l’utilisation du réseau social par les assurances pour trouver les fraudeurs et bien d’autres problèmes, tous ces éléments ont encouragé le réseau social à adopter une nouvelle politique de sécurité visant à mieux protéger la vie privée de ses utilisateurs. Mal lui en a pris, car ces nouvelles mesures ont créé des confusions chez de nombreux internautes, piégeant même le fondateur de Facebook !

2009, a été une année faste pour les réseaux sociaux. Néanmoins, gare au respect de la vie privée…

Conclusion

2009 a été une année résolument tournée vers Internet et les sociétés semblent l’avoir compris, tout comme la question du respect de la vie privée sur Internet. Ainsi, certaines firmes ont réussi à tirer leur épingle du jeu et d’autres commencent à se trouver dans une situation délicate… Quant à Internet lui-même, il est attaqué de toutes parts par les lobbyistes et les gouvernements, accusé de tous les maux.

Alors, que nous réserve 2010 ? Réponse l’année prochaine

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post

Reprendre un téléchargement sous Firefox

Next Post
actualité du web

Net-Actuality vous offre des invitations pour Google Wave !

Related Posts