actualité du web

L’iPhone 4 dévoilé sur internet : retour sur l’affaire

L’information qui a peut-être le plus déchaîné la toile mondiale la semaine dernière nous provient de Gizmodo et d’un certain Gray Powell : la révélation de l’iPhone 4 sur Internet.

Retour sur une affaire pour laquelle Apple doit peut-être s’en mordre les doigts.

De l’alcool, un iPhone… et des regrets

Vous rappelez-vous de ces soirées où l’alcool a fait des ravages sur votre personne, notamment votre visage, et qu’un satané téléphone avec appareil photo traînait par là pour immortaliser ce moment ?

Et bien ce n’est pas du tout cette histoire qui est arrivée à Gray Powell.


Il y a quelques semaines de cela, le 18 mars exactement, aux États-Unis, un ingénieur logiciel de chez Apple passait sa soirée dans un bar, tout en sirotant quelques bières. Quelques verres plus tard, ce dernier sort du bar… sans son téléphone.
Ayant remarqué cet oubli que quelques instants plus tard, son voisin de table (de bar si vous préférez) qui lui était totalement inconnu s’est saisi du téléphone, histoire de le garder en attendant son retour. Après avoir fait joujou avec, en passant notamment par des plantages du téléphone en voulant utiliser la caméra, cette personne est rentrée chez lui avec.

Petite particularité : Apple cache son prototype avec une coque iPhone ancienne génération afin de pouvoir être utiliser sans éveiller les soupçons et autres convoitises en public.

Sauf que du lendemain, à son réveil, le téléphone était inutilisable : il semblerait qu’il ait été désactivé à distance via MobileMe. Dès lors, il s’est décidé à appeler plusieurs numéros d’Apple mais, las d’être renvoyé de personnes en personnes et de n’avoir jamais de suite à ses appels, il se décida à laisser tomber.

Quelques semaines plus tard, le célèbre site Gizmodo arrive à se procurer le téléphone et constate en fait qu’il s’agit d’un prototype : celui du futur iPhone.
Et comment s’assurer du fait qu’il appartient à cet employé d’Apple ? Un simple coup de téléphone à ce dernier qui a effectivement mis en contact Gizmodo avec le service d’Apple compétent.

Et cet iPhone 4 alors, il ressemble à quoi ?

Dès le 19 avril, sur la version française de son site, Gizmodo annonce que leurs collègues américains disposent de cet appareil et publieraient donc plus d’informations dans la journée, ce qui a bien été réalisé.

Cette photo est tirée du site Gizmodo.fr :

Etant donné que le téléphone a été verrouillé à distance, aucune information logicielle n’est disponible : même sur la coque du téléphone, concernant l’espace de stockage, il est indiqué “XX GB”.

Côté caractéristiques techniques visibles à l’oeil nu, voici ce que Gizmodo a pu en retirer :

  • dimensions :  11,43 x 5,87 x 0.94 cm ;
  • poids : 140 grammes ;
  • batterie : 5.25 WHr à 3.7V.

Au niveau du toucher, l’appareil est moins épais, moins plastique au profit du métal et plus carré.

Tout le reste, on peut le voir sur la photo.

Retour à l’envoyeur

Après avoir dû parcourir les bureaux américains de Gizmodo, l’iPhone a au final été rendu à Apple.
En effet, après avoir reçu beaucoup d’appels d’Apple, Gizmodo a demandé à ce qu’Apple émette par écrit leur demande de remise de l’appareil, ce qu’a fait la société californienne dans la journée du 19 avril.


Cela n’a cependant pas empêché Gizmodo de prendre moults photos et autres vidéos de l’appareil afin de pouvoir les partager sur leur site Internet.

Mais le doute subsiste…

S’il y a bien une chose que l’on ne peut reprocher à Apple et Steve Jobs, c’est cette capacité de maîtriser sa communication de la meilleure des manières. En plus d’une certaine qualité et d’un design majoritairement apprécié, il ne faut pas s’étonner que les produits d’Apple attire alors les regards.

Mais, on est méfiants sur la toile, et la fuite d’un appareil tant attendu, provenant d’Apple qui plus est, a fait installé le doute chez beaucoup : est-ce vraiment une simple mésaventure pour un employé d’Apple qui aura fait perdre un peu de ce secret qui pouvait entourer l’iPhone 4, ou est-ce juste une énième technique d’Apple de contrôler ses fuites et tout le ramdam que cela engendre ?

Cet appareil, que Gizmodo aurait monnayé 5 000€ afin de le récupérer, aura quand même permis au site d’attirer 9 millions de visiteurs (contre un peu plus de 5 millions une semaine avant) et de doubler le nombre de pages vues qui s’est vu porté à 17 millions.
Un bon coup de pub pour Gizmodo, dans tous les cas.

Mauvais traitement de l’affaire par Gizmodo ?

Et sur Internet, les commentaires ne se seront pas faits attendre quant à un point essentiel de cette affaire : l’employé d’Apple qui est à l’origine de toute cette histoire.

En effet, certains pensent que Gizmodo n’aurait pas dû dévoiler le nom de cet employé sur Internet puisque de toute façon, Apple savait déjà qui était à l’origine de cette fuite. En procédant de cette manière, Gizmodo pourrait ainsi compromettre la carrière future de cette personne.

Du côté de GIzmodo, on a cependant tenu à relativiser tout cela en expliquant que « la publication du nom de l’ingénieur d’Apple Gray Powell était inévitable », allant même jusqu’à montrer le bon côté de la chose puisque selon eux, « il y a une petite chance que l’exposition de son nom en place publique permette de lui faire garder son job chez Apple ».

Les différents sites internet ayant relayé l’info tablent toujours pour une sortie de cet iPhone. Plus d’infos d’ici quelques semaines très certainement, surtout dans la manière d’Apple de gérer cette fuite assez inhabituelle pour la firme de Cupertino.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post
actualité du web

Un nouvel OS mobile pour iPhone : Android !

Next Post
actualité du web

La vidéo 360 degrés débarque sur Dailymotion

Related Posts