Les enfants de 9 à 12 ans sont 38% à avoir un profil sur un réseau social.

Pour les adolescents de 13 à 16 ans, ils sont 77% à y être inscrits. La Commission Européenne donne l’alerte et demande plus d’efforts de la part des réseaux pour protéger les enfants.

Le succès des réseaux sociaux n’est plus à démontrer. Cela dit, on ne s’imaginait peut-être pas à quel point les jeunes enfants pouvaient y être à ce point présents. C’est sur base d’une enquête demandée par la Commission Européenne que ces chiffres sont apparus dans un rapport. On sait ainsi que plus d’un tiers de jeunes de moins de 12 ans ont un profil sur un réseau social. C’est “dangereux”, souligne la commission. A cet âge, les enfants ne sont pas conscients de ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas dévoiler. Que ce soit au niveau de leur intimité ou de leur sécurité, ces enfants ne sont pas à même de faire les bons choix de ce qu’il est “convenable” de partager sur Internet via ces réseaux sociaux.

Les enfants donnent des petits secrets qui peuvent être utilisés.

Un autre danger ne peut être ignoré : on sait que des prédateurs pédophiles se servent beaucoup d’Internet pour trouver de nouvelles victimes. Cette façon de faire n’est pas née avec les réseaux sociaux, mais ceux-ci sont toutefois un joli parc de loisirs pour des adultes en recherche de proies. Là aussi, il faut être attentif car toutes les données personnelles qui sont livrées par les enfants peuvent être utiles pour des gens malintentionnés.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post

Google déploie une nouvelle interface pour ordinateurs et une pour mobiles (Màj)

Next Post

L’offre légale : jusqu’où doivent aller les efforts ?

Related Posts