Net-Actuality

Le 1er mai sera la journée de deuil pour protester contre la DADVSI

Il y a quelques semaines, c'était avec une certaine amertume que les internautes apprenaient que la loi DADVSI était adoptée à l'assemblée nationale.

La contestation a, au début, été assez importante. On a par exemple vu arriver des groupes comme l'Opération contre l'Anti-Warez, qui voulaient "hacker" (pirater) des sites pour faire connaître leur mécontentement. Cependant, depuis quelques jours, on en parle moins, surtout suite à l'arrivée des débats sur le CPE.

Mais, il ne faut pas oublier que les lois DADVSI et VIVENDI risquent de mettre à mal de nombreux projets libres.

En effet, avec ces nouvelles lois, ce sont les logiciels libres, les webradios, les échanges légaux sur internet, les plateformes légales de musique en ligne et même la copie privée qui seront touchés.
Aujourd'hui, même si ces lois ne sont toujours pas encore passées dans la Journal Officiel, certains hébergeurs interdisent déjà la distribution de logiciels Peer-to-Peer, comme OVH, qui a supprimé tous les projets P2P de ses serveurs de téléchargement SourceForge.
De plus, une fois que ces lois seront passées dans le JO, les développeurs ou personnes qui mettent en téléchargement des logiciels P2P pourront se voir infliger jusqu'à 300 000 € d'amende.


C'est pourquoi HelDdnenett62 et Net-Actuality.org ont décidé de lancer l'action de deuil qui se déroulera le 1er mai 2006.
Cette action consiste à, pour les webmasters, fermer leur site le 1er mai, en signe de protestation. Pour les internautes, ils sont invités à ne pas se connecter ce jour là.

Net-Actuality a décidé de rejoindre l'action, de lui développer un portail et de lui offrir un hébergement ainsi qu'un nom de domaine.

Nous voulons ainsi faire passer le message que le P2P peut être utilisé à des fins légales, et que son interdiction condamne de nombreux projets libres.

Nous pensons que le gouvernement a cédé à la pression des majors, au détriment des consommateurs.



Accèder au portail développé par Net-Actuality pour en savoir plus.

Odebi en parle sur son site internet ici.