Net-Actuality

Google annonce un accès Internet très haut débit via fibre optique (FTTH)

Google annonce un accès Internet très haut débit via fibre optique (FTTH)

Que ce soit en France ou à l'extérieur de nos frontières, l'internet très haut débit a beaucoup de difficulté à se développer. La raison : des coûts d'investissement importants et un manque de coordination des différents acteurs. Alors forcément, lorsque le géant de la recherche, Google, annonce vouloir se lancer dans l'aventure de fournisseur d'accès à Internet en construisant son propre réseau de fibre optique, notre attention est attirée.

 

Par l'intermédiaire de son blog, Google annonce en effet prévoir « de construire et de tester un réseau très haut débit dans un nombre restreint de villes à travers les Etats-Unis ». A terme, la firme de Mountain View espère pouvoir proposer un accès Internet très haut débit de 1Gbps pour 50 000 à  500 000 personnes. A titre de comparaison, ce débit est plus de dix fois supérieur aux offres très haut débit les plus rapides proposées dans l'hexagone actuellement. La situation est d'ailleurs bien moins glorieuse au pays de l'oncle Sam, où malgré des prix plutôt élevés, le débit moyen n'est que de 5Mbps, le classant au douzième rang mondial. Bref, le géant de la recherche explique sans complexe qu'il pourra offrir des vitesses « 100 fois plus rapides que la plupart des américains disposent aujourd'hui ».

L'entreprise américaine a d'ores et déjà mis en ligne un formulaire permettant aux collectivités locales et représentants de conseils syndicats (privés et publics donc) de montrer leur intérêt à cette offre. A la suite de quoi Google décidera, le 26 mars, quelles sont les candidatures retenues.

L'objectif du géant de la recherche n'est pas, comme on pourrait le penser, de diversifier ses revenus en ajoutant une nouvelle corde à son arc. En effet, il explique sur son blogue qu'il souhaite avant tout constater quelles sont les bienfaits d'une telle vitesse pour les applications, en regardant comment les développeurs et utilisateurs peuvent en tirer partie. Le second objectif est d'améliorer les techniques de déploiement de ces offres : « nous allons tester de nouveaux moyens de construire un réseau de fibre optique, et allons informer et soutenir les déploiements, n'importe où. Nous allons partager les leçons retenues avec le monde ». Et enfin, le dernier objectif est de promouvoir un réseau ouvert, puisque la firme de Mountain View proposera aux opérateurs tiers de se connecter à son réseau, « de manière ouverte, non discriminatoire et transparente ». C'est d'ailleurs ce dernier point qui avait posé problème en France lors des négociations entre les différents fournisseurs d'accès à Internet, certains partisants d'un accès monofibre et d'autres d'un accès multifibre.

Pour finir, Google annonce que le prix sera compétitif, sans toutefois donner plus de renseignements. On peut néanmoins se montrer optimistes, dans la mesure où les services proposés au grand public par la firme de Mountain View ne coûtent généralement qu'une bouchée de pain.

Lorsque l'on connait l'engagement de Google dans les projets qu'il entreprend et son rayonnement mondial, on peut espérer que cette initiative permette enfin de faire avancer le développement des offres à très haut débits.

Flux RSS des derniers billets publiés.

Ils ont dit...

n°1 - Ecrit par fabrynnek (Visiteur), .

Rang : Visiteur

C'est merveilleux. Enfin un acteur de l'internet qui prend les devants, bravo !

Flux RSS des derniers commentaires publiés sur le billet.

Ajouter un commentaire

En vous enregistrant en tant que membre, vous vous assurez d'avoir votre propre pseudonyme réservé, tout en n'ayant plus à saisir de code de sécurité ni de pseudo. En postant un message, vous déclarez accepter nos conditions générales d'utilisation.

Captcha :Si vous voyez les champs suivants, veuillez ne surtout PAS LES COMPLETER. Ce test vise à nous protéger des robots spammeurs.
Mémoriser mes identifiants : Sauvegarde votre pseudo et votre adresse e-mail, afin que n'ayez plus à les resaisir ultérieurement.