Comment interpréter le taux de rentabilité ?

Comment interpréter le taux de rentabilité ?

L’étude de la rentabilité d’une entreprise est une étape importante pour connaître sa performance. C’est également une opération très utile dans la gestion de son activité. Mais la question est de savoir comment interpréter le taux de rentabilité. Dans cet article, vous allez découvrir ce que représente ce taux de rentabilité, comment le calculer et surtout comment l’interpréter. Le point ! 

Qu’est-ce que le taux de rentabilité ? 

Avant toute chose, il semble important de bien définir ce qu’est la rentabilité d’une entreprise. En effet, c’est le rapport entre les revenus et les ressources financières mobilisées pour produire ces revenus. Elle est donc un indicateur de performance d’une entreprise. 

Ainsi, le taux de rentabilité est un ratio financier qui est exprimé en pourcentage. Il permet de mesurer l’impact des ressources investies sur les profits générés. Ce taux de rentabilité est très utile en finance, en gestion comptable et en économie afin d’évaluer la performance d’un investissement ou d’une activité de l’entreprise. 

En effet, il convient de noter qu’il existe deux sortes de rentabilité : la rentabilité économique et la rentabilité financière. 

Appelé « Return on Capital Employed ou ROCE » en anglais, le taux de rentabilité économique est un indicateur qui permet de mesurer le rapport entre le résultat de l’entreprise et l’ensemble des capitaux investis. Ces derniers concernent à la fois les apports des actionnaires, les profits non distribués et les dettes. Ce taux de rentabilité économique fournit des informations fiables à toute personne qui souhaite se renseigner sur la performance d’une entreprise. 

En revanche, le taux de rentabilité financière est un indicateur qui permet de comparer le profit généré avec les capitaux propres. Cet indicateur est plutôt destiné aux actionnaires et aux éventuels futurs actionnaires de l’entreprise, selon le site generation-entreprise.fr. Autrement dit, plus cette rentabilité financière est élevée, plus l’entreprise pourrait être attractive aux yeux des investisseurs. On l’appelle également « Return On Equity (ROE) ».

Pour faire simple, la différence entre ces deux ratios réside dans le fait que la rentabilité économique s’intéresse à l’ensemble des ressources financières engagées tandis que la rentabilité financière ne tient compte qu’aux capitaux propres de l’entreprise. 

taux de rentabilité

Comment calculer le taux de rentabilité d’une entreprise ? 

Vous l’aurez compris, le calcul de la rentabilité d’une entreprise dépend du type de ratio que l’on souhaite obtenir.

Calcul de la rentabilité financière 

Voici la formule à appliquer pour trouver la rentabilité financière :

Taux rentabilité financière (ROE) = Résultat net / Capitaux propres

Pour information, le résultat net, c’est le résultat d’exploitation après avoir déduit les impôts sur les bénéfices et les intérêts versés aux dettes financières. 

Prenons un exemple : supposons que votre entreprise a obtenu un résultat net de 30 000 euros pendant l’année X après avoir exploité des capitaux propres qui s’élèvent à 150 000 euros. 

Ainsi, votre taux de rentabilité financière est donc de 20 % lorsqu’il est exprimé en pourcentage, (soit 30 000/150 000).

Calcul de la rentabilité économique

Découvrez maintenant la formule à appliquer pour calculer le taux de rentabilité économique :

Taux de rentabilité économique (ROCE) = Résultat d’exploitation net / Capital total employé ou actif économique total

Ici, l’actif économique total de l’entreprise, c’est l’ensemble des dettes et des capitaux propres utilisés. 

Pour revenir à notre exemple, si l’on suppose que votre entreprise a également eu recours à un emprunt de 20 000 euros avec des intérêts nuls, le taux de rentabilité économique est donc de 17,64 % (soit 30 000 / (150 000 + 20 000)).

L’intérêt de connaître le taux de rentabilité 

Vous vous demandez sûrement pourquoi et pour quel intérêt vous devez consacrer du temps à l’analyse de la rentabilité de votre entreprise. 

Donc, premièrement, cela vous permet de garantir la pérennité de votre activité professionnelle. Si vous disposez d’une rentabilité positive, vous aurez plus de ressources financières que nécessaire pour développer votre entreprise et donc pour faire durer votre activité sur le long terme. 

Deuxièmement, le calcul de la rentabilité vous permet également de savoir si vous pouvez réinvestir votre bénéfice ou non. C’est très important pour faire fructifier votre activité. Autrement dit, vous pouvez mettre en place une politique d’investissement pour rester compétitif sur le marché et pour améliorer la croissance de l’entreprise. 

Cependant, il convient de noter que le calcul de la rentabilité doit se faire sur le long terme et non seulement lors d’une conjoncture économique temporaire (favorable ou défavorable). De plus, sachez que la rentabilité d’une entreprise seule n’est pas un critère suffisant pour prendre des décisions financières. 

Les paramètres à prendre en compte pour interpréter le taux de rentabilité de son entreprise

Dans le domaine de la comptabilité et la finance, le taux de rentabilité permet d’évaluer les bénéfices générés par chaque euro investi. Dans notre précédent exemple, un taux de rentabilité financière de 17,64 % signifie que l’entreprise peut donc réaliser une marge de 17,64 euros pour tous les 100 euros investis. Les investisseurs peuvent donc s’appuyer sur ce ratio pour décider s’il faut investir ou non.

Par contre, si vous avez une rentabilité négative, cela veut dire que les charges et les coûts de production sont plus élevés que le chiffre d’affaires. Ainsi, la connaissance de votre rentabilité vous permet de réétudier la structure des coûts et de savoir toutes les possibilités pour réduire par exemple les charges fixes. Cela vous permet d’éviter la faillite de votre entreprise. 

Et enfin, il faut être prudent dans un cas de figure où le taux de rentabilité financière est supérieur au taux de rentabilité économique. Cela signifie que votre entreprise profite de l’effet de levier de l’endettement. Ainsi, la dette joue un rôle important dans la performance de votre entreprise.

Pour terminer, les experts comptables et financiers s’accordent à dire qu’il faut avoir un taux de rentabilité financière (ROE) d’au moins 15 % et un taux de rentabilité économique (ROCE) d’au moins 10 % pour avoir une bonne rentabilité. Le plus important, c’est d’avoir un niveau de rentabilité plus ou moins constant sur la durée et non sur une année particulière. Par ailleurs, sachez que de nos jours, il existe également des outils en ligne qui vous permettent de calculer ce taux de rentabilité en quelques clics. 

Total
45
Shares
Previous Post
Hello RSE : la start-up engagée dans le numérique responsable accentue sa notoriété grâce à ses levées de fonds

Hello RSE : la start-up engagée dans le numérique responsable accentue sa notoriété grâce à ses levées de fonds 

Next Post

Agence SEO ou SEA : comment choisir ? 

Related Posts