Net-Actuality

Retour d’expérience ASUS : SAV catastrophique, support client désastreux [Epilogue]

Retour d’expérience ASUS : SAV catastrophique, support client désastreux [Epilogue]

Lors du choix d'un nouvel ordinateur, on a souvent tendance à privilégier deux critères : la configuration et le prix. Un autre critère, souvent sous-estimé, revêt pourtant une importance primordiale : la qualité du service après-vente fourni par l'assembleur. En effet, lorsque l'on investit dans un ordinateur, il est important d'avoir l'assurance d'obtenir un service sérieux et de qualité en cas de problème.

Fin 2011, j'ai décidé d'acquérir un netbook, dont le format présentait un réel intérêt pour moi, en termes de mobilité (faible encombrement). Je me suis logiquement tourné vers ASUS et sa série d'EEE-PC, la marque ayant une bonne réputation sur ce segment. Malheureusement pour moi, après quelques mois de bons et loyaux services, mon ordinateur a montré des signes de faiblesse. Au menu des réjouissances : un clavier défectueux, un écran s'éteignant sans raison et un bouton d'alimentation très capricieux. L'occasion de tester le service après-vente de la marque.

Une procédure parfois alambiquée

Je décide donc de faire appel au service après-vente de l'assembleur, afin que ces problèmes soient réglés. Première déception : ASUS ne propose aucun numéro téléphonique permettant de le joindre gratuitement. Le seul disponible est un numéro Azur, surtaxé.

Je me reporte donc sur le formulaire d'enlèvement, directement accessible en ligne, permettant d'effectuer une demande de retour SAV. Attention : pour décrire le ou les problèmes rencontrés, vous disposerez de 250 caractères maximum et pas un de plus ! Anecdotique, me direz-vous. Pas vraiment : il est assez douteux de limiter à 250 caractères (deux-cent cinquante !) la présentation du problème, empêchant de ce fait le client de donner l'ensemble des éléments pertinents permettant d'augmenter la probabilité que son problème soit réglé rapidement. Cela est d'autant plus dommageable qu'à aucun moment de la procédure, un interlocuteur n'entrera en contact avec vous pour en savoir plus sur le problème que vous rencontrez.

Après un petit effort de concision, voilà mon formulaire validé. Ici encore, la procédure peut surprendre. Aucun e-mail de confirmation automatique n'est envoyé après validation du formulaire. Il me faudra donc attendre un hypothétique message d'ASUS pour être certain que ma demande a bien été enregistrée.

En fin de journée, bonne surprise. ASUS me transmet un e-mail permettant la création d'une étiquette de retour. Celle-ci va me permettre de déposer mon ordinateur aubureau de Poste le plus proche, et cela gratuitement. Sur ce point, on peut féliciter le constructeur, qui prend à sa charge les frais d'expédition de l'ordinateur.

Dès le lendemain, mon colis est pris en charge par La Poste puis réceptionné par le service réparation de l'assembleur. À chaque nouvelle étape de la procédure, le constructeur m'informe, par e-mail ou par SMS, de l'avancement de la réparation. Si l'initiative est louable, il est regrettable que les informations fournies soient toujours très évasives, et donc, plutôt inutiles.

Le Lièvre et la Tortue

Un point important, dans l'évaluation de la performance d'un service après-vente, concerne, sans nul doute, les délais de réparation. Sur ce point, ASUS ne s'est vraiment pas foulé : il lui aura fallu plus de 21 jours pour me réexpédier mon ordinateur « réparé ». Un délai élevé, forcément gênant pour les utilisateurs professionnels ou les personnes ayant besoin de leur ordinateur en permanence.

Un SAV plein de (mauvaises) surprises

Enfin, il est de retour ! Première surprise : ASUS m'a réexpédié mon netbook dans un vulgaire carton, et gardé pour lui l'emballage d'origine dans lequel je le lui avais envoyé (à sa requête). Dedans, le constructeur joint une lettre présentant l'ensemble des réparations effectuées. Dans mon cas : la dalle, la carte entrées/sorties et le clavier ont été changés. Un commentaire « TEST OK » vient compléter l'inventaire. Observateur, je constate que cette lettre ne possède pas l'en-tête d'ASUS, mais celui d'une autre société, nommée « Let Me Repair ». Eh oui, le constructeur semble sous-traiter son service après-vente...

Attachez vos ceintures...

Assez soigneux avec mes affaires – pour ne pas dire maniaque – un premier point attire mon attention. Une sorte de tâche sur la coque avant de mon netbook. Pensant d'abord à une simple tâche de crayon, la suite de mes investigations me fera plutôt pencher pour un coup. La suite de l'inventaire laisse apparaître un nouveau défaut sous la batterie : la coque est fendue !

Note : Désolé pour la qualité des photos, mais comme vous pouvez l'imaginer, il n'est pas évident de faire ressortir ce genre de défauts sur une photo.

Vous en voulez encore ? Pas de problème !

Les bonnes surprises ne s'arrêtent pas là ! Non, le SAV du constructeur, après s'être attaqué à l'avant et à l'arrière de mon ordinateur, a décidé de maltraiter mon pauvre écran. Cette fois, c'est le cadre entourant le PC, qui ne tient plus sur le haut. Pas grave, me dis-je, « il doit être mal fixé ». Que nenni ! À y regarder de plus près, il les ergots permettant de clipser les bordures sont cassés !

Encooooooooore !

Assez fébrilement, je décide de continuer le tour du propriétaire et de démarrer l'ordinateur. Démarrage sous Ubuntu, puis démarrage sous Windows. Le clavier est bien réparé. Cependant, quelques tentatives seulement me permettent de constater que le bouton d'alimentation fait toujours des siennes. Mieux encore pire, en plus d'avoir porté atteinte à l'intégrité physique de mon ordinateur, le service après-vente d'ASUS a décidé de faire une nouvelle victime : ma Webcam. Celle-ci ne fonctionne plus, et n'est d'ailleurs plus listée nulle part.

« Test OK ». Vraiment, ASUS, « test OK » ?

Service clients : je-m'en-foutisme

Après presque un mois d'immobilisation, me voilà donc de retour au point de départ. En pire, même. Malgré l'état déplorable de cette réparation, je prends cela avec philosophie et tente de garder mon sang-froid. Logiquement, je contacte le constructeur, afin de lui faire part de ma malencontreuse aventure.

Mal m'en a pris.

Deux jours plus tard, ce dernier me répond, de manière laconique et peu concernée. Décortiquons.

Suite à votre e-mail concernant les défauts physiques en ce qui concerne la coque, la dalle, et de faux contact avec le bouton d'alimentation, caméra, même après l'envoi en réparation de votre produit, je me retrouve dans le regret de vous informer que vous devriez renvoyer le produit complet (produit, batterie, chargeur) en réparation pour un deuxième diagnostic.

Cher ASUS, comme je te l'ai précisé dans mon message – que tu n'as visiblement pris le temps de lire correctement – la majeure partie des problèmes que je t'ai signalés résultent du travail de sagouin effectué par tes techniciens. Il n'est donc nul question d'un second diagnostic, mais d'une réparation des dégâts causés par ceux-ci.

« Je vous conseille de décrire la panne plus en détail pour que les techniciens puissent tester tous les défauts constatés auparavant. »

Cher Asus, difficile de décrire une panne plus en détail, avec deux-cent cinquante caractères. Et puis, cher Asus, je te rappelle – puisque tu sembles l'oublier – que ce n'est pas à moi, client, de faire l'ensemble du diagnostic des problèmes rencontrés avec mon PC, mais à tes « techniciens ». Enfin, cher Asus, à te lire, j'ai l'impression que cette situation résulte de ma responsabilité, n'ayant pas suffisamment mâché le travail de tes techniciens.

Cher Asus, je résume donc :

  • Tu crées de nouveaux problèmes sur les PC qui te sont envoyés en SAV ;
  • Tu les détériores ;
  • Lorsque le client prend contact avec toi pour te le signaler, tu ne t'excuses pas ; tu lui réponds effrontément ; et enfin, tu l'invites à renvoyer son PC en SAV, pour je ne sais combien de temps, et pour le retrouver dans je ne sais quel état.

Foutage de gueule ? À vous de juger.

Mise à jour du 10 septembre

Suite à la publication de cet article, j'ai été contacté par Asus France, qui m'a présenté ses excuses pour ce fâcheux incident. Il m'a ensuite été demandé de renvoyer ma machine en SAV, pour une remise à neuf « sans frais » (encore heureux). Bien que peu confiant et réticent, l'ordinateur a été envoyé au constructeur.

Un peu plus d'une semaine plus tard, l'ordinateur réparé est entre mes mains. Gros progrès sur les délais et réparation des défauts physiques qui avaient été causés lors du précédent retour atelier, comme cela m'avait été promis. Malheureusement, les problèmes initialement signalés (problème d'affichage et problème avec le bouton d'alimentation) ne sont toujours pas réglés, et ont empiré. Pire, mon ordinateur finira par ne plus répondre et refuser de s'allumer... Asus teste-t-il vraiment les ordinateurs qui lui sont envoyés ?

Je passe sous silence les nouveaux défauts physiques, légers (ne tirons pas sur l'ambulance), constatés sur l'ordinateur et son expédition dans un colis sponsorisé par E. Leclerc. Fichtre, Asus, j'envoie un PC dans un état particulier, j'aimerai ne pas le voir revenir avec de nouveaux défauts physiques, aussi minimes soient-ils ! Est-ce si compliqué ?

Epilogue (6 novembre)

C'est reparti pour un tour...

Suite à ce nouvel incident, j'ai (à nouveau) dû prendre contact avec le constructeur. Ce dernier m'indiquera alors que je serai recontacté et qu'une solution commerciale (et non une énième réparation !) me serait proposée... Sauf qu'une semaine plus tard, toujours aucune nouvelle d'Asus.

Une fois de plus, me revoilà donc contraint et forcé de relancer le constructeur.

Ma ténacité paiera, puisque je recevrai, quelques jours plus tard, un coup de fil d'Asus me demandant (encore !) des précisions sur mon problème. Une discussion très difficile, mon interlocutrice s'exprimant très difficilement dans la langue de Molière.

Suite à cette conversation, un message électronique, m'invitant à envoyer mon ordinateur en Hollande, afin qu'il soit testé, me sera transmis :

Un transporteur de TNT vous contactera sous 48h pour l'enlèvement de votre pc.

Il sera donc envoyer à nos atelier hollandais où nous le testerons.

Si une panne matérielle est détectée, vous recevrez une proposition de notre part.

Si aucune panne matérielle n'est détectée, votre produit vous sera renvoyé.

Je vous rappelle que lors de votre retour produit, le produit doit être envoyé complet de tout ses accessoires (Adaptateur secteur, Batterie, Licence de Windows et disque dur).

Outre les nombreuses erreurs de Français, nous noterons l'humour de mon interlocutrice, qui envisage la possibilité que mon ordinateur ne soit pas réellement en panne. Bah voyons !

Et cela ne s'arrêtera pas là. En effet, après que mon netbook ait été récupéré par le transporteur et reçu dans les ateliers d'Asus, l'état passera successivement :

  • de "Réparation" (je pensais qu'une solution commerciale autre que la réparation devait m'être proposée, NDLR) ;
  • à "En attente- En attente de la confirmation du client - aucune panne constatée" (aucune panne constatée ?!?!, tu te moques de moi, Asus ?, NDLR) ;
  • pour finir à "En attente- En attente de la confirmation du client - en attente de pièces détachées". ("attente de la confirmation du client", qui n'a pas été contacté et qui ne pourra donc rien vous confirmer, NDLR).

Visiblement,  Asus a décidé de jouer avec mes nerfs !

Après avoir re-re-re-re-contacté Asus pour expliquer ma surprise, concernant la valse des états associés à mon retour SAV, mon interlocutrice me confirmera qu'une panne a été constatée (faudrait savoir !) et me proposera le rachat (comprendre remboursement) de mon ordinateur, au prix d'achat. Pour cela, il me sera demandé de transmettre des documents, un RIB ainsi que la facture d'origine.

Facile, me direz-vous ? Bah non, car rien n'est jamais facile chez Asus... Eh oui, il me faudra renvoyer les mêmes documents à plusieurs reprises, mon interlocutrice m'indiquant que des documents sont corrompus, sans me préciser lesquels (pas grave, je suis devin !).

Asus finira par réussir à ouvrir mes documents (à leur décharge, le PDF est une extension très exotique, dont acte). Victoire : je serai remboursé sous trente jours ! Ce sera l'unique et seule promesse qui aura été tenue par le constructeur.

Pour l'anecdote, mon interlocutrice me précisera que je serai remboursé 20€ de moins que le prix d'achat, dans la mesure où je m'étais déjà fait rembourser, lors de l'achat, la licence Windows. Personnellement, en bon commerçant, j'aurais fait profil bas, en faisant cadeau de cette « somme » plus que modique au client, en titre de geste commercial. M'enfin...

93 jours pour régler mon problème, qui dit mieux ?

En envoyant mon ordinateur en réparation, je ne croyais pas que je me heurterai à un tel parcours du combattant. Tout au long de cette aventure hors normes, j'ai dû supporter une série de situations, toutes plus honteuses, grotesques, inadmissibles, intolérables, inacceptables, [...], les unes que les autres. Qu'il s'agisse de la qualité des réparations ou du service clients, toutes les étapes furent de véritables cauchemars.

Au final, beaucoup de temps perdu, beaucoup d'agacement, et une certitude de ne plus jamais me laisser aguicher par ce constructeur. Le pire, dans tout cela, c'est que je suis loin d'être un cas isolé, comme le prouvent les très nombreux témoignages sur le SAV du constructeur, ici, , , là bas ou dans les nombreux commentaires ci-dessous.

Même Hollywood n'aurait pas eu une telle imagination si on lui avait demandé d'imaginer les péripéties d'un ordinateur dans les ateliers de l'assembleur...

Flux RSS des derniers billets publiés.

Ils ont dit...

n°31 - Ecrit par smallseb, .

@clement

En revanche, grosse ombre sur le tableau : afin de tester l'intégralité de la machine, ils n'ont pas pris la peine de me contacter pour avoir le mot de passe mais ont tout bonnement formaté l'ordinateur.

Dans la RMA, il est indiqué que dans tous les cas, le système sera reformaté (ce qui leur évite un certain nombre de recherche si le problème n'est pas materiel). En acceptant la RMA, il est plusieurs fois indiqué qu'il faut sauvegarder ses données. dans le cas contraires, elles seront perdues.

n°32 - Ecrit par LadyBushi (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Salut !

Bah je me permets de poster ici.

En effet, pour Noel on m'a offert un asus eepc CH101 en décembre 2012. En mars, il tombe en panne, le HDD est HS. Je peux switcher entre les deux OS que sont Windows Starter 7 et Asus Express Gate Cloud, mais plus possible d'aller sur Windows : le PC s'éteignait près un écran bleu et redémarrait sur Asus Express Gate Cloud.

Urgence; j'ai du appeler le SAV d'Asus. J'ai eu peur en lisant ce post lol, mais en tout cas, je suis tombé sur des conseillers sympa pour tenter différentes manip, mais sans succès (parlant plus ou moins bien français).

J'envoie donc mon pc en réparation avec le formulaire de retour, j'avoue avoir été moi même choqué du "250 caractères", bon j'ai tenté d'être concise.

J'envoie donc mon PCà LetMeRepair (là j'ai commencé à flipper).3 jours après, je reçois un devis pour un changements de coque car un tout petit éclat s'était produit par ma faute rien de grave (je n'avais absolument pas demandé ça, c'est fou comment qu'ils vous incitent à payer), donc j'ai appelé le SAV client, j'ai dis que j'étais assez mécontente de recevoir ça, sachant que mon pc est encore sous garantie. e conseiller a été très froid. J'ai très vite raccroché, après qu'il m'ait expliqué (on sentait que ça le faisait ch*** que je l'appelle).

Apparemment ce n'était qu'un devis optionnel, je pouvais le refuser et demander uniquement la réparation du HDD (gratuite, car sous garantie)

J'envoie un mail de refus à LetMeRepair. Le lendemain, je reçois un message de confirmation et un SMS (j'ai vachement apprécié d'être tenu au courant, car envoyer son pc je ne sais où, pas rassurant du tout).

Et là, je reçois mon PC aujourd'hui, bien emballé, (j'ai vérifié s'ils n'avaient pas fait de griffe en dessous comme le témoignage ci dessus, et rien du tout), avec chargeur et un résumé de ce qui a été fait dessus. Tout fonctionne impeccable. Bon par contre je n'utiliserais plus l'option switch des OS, car c'est à partir de ce moment là que le hdd était HS. Asus devrait peut être revoir ce système de switch.

Tout ça pour dire, que j'ai plutôt eu une bonne expérience du SAV d'Asus, mais qu'il devrait améliorer l'accueil téléphonique, parce que pas évident de parler avec quelqu'un qui ne parle pas très bien français.

Voilà je me permets donc de mettre une pierre à l'édifice.

n°33 - Ecrit par zizijeanmere (Visiteur), .

Rang : Visiteur

De quoi vous plaignez vous ?

J'ai acheté un portable gamer chez Asus il y a 6 mois.

Suite à une restauration, j'ai perdu le pilote du lecteur graveur blue-ray qui ne fonctionne plus. Ils me donnent un lien pour télécharger le firmeware.
Après vérification, LE FIRMEWARE N EXISTE PAS !!!

Ils me demandent maintenant de renvoyer la machine parce qu'ils ne peuvent me fournir le pilote qui ne se trouve d'ailleurs nulle par sur le net !

Elle est pas belle la vie ???

n°34 - Ecrit par Ghazi997 (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Bonjour,

J'ai acheté un PC Asus Note Book F301A de la société LDLC Pro par internet. Après 5 jours, le PC est tombé en panne

Démarrage bios au lieu de Windows, j'ai contacté la société LDLC Pro Paris 15ème. Elle a refusé de me le changer, et m'a dit qu'il de passer par ASUS.

Je ne sais pas quoi faire, je n'ai pas compris ou est le service de protection des consommateurs, même dans les pays tiers monde tu le trouves (pays de loi !!!).

n°35 - Ecrit par Florian, .

@Ghazi997 : tu aurais pu utiliser ton droit de rétractation de 7 jours prévu par la loi (il semble qu'il soit de 10 jours chez LDLC, donc il n'est peut-être pas trop tard pour toi) , pour retourner la machine à LDLC et éviter de devoir passer par le SAV pour un PC qui n'a que 5 jours...

Tu seras maintenant obligé de passer par Asus

À l'avenir, je t'encourage à passer par des sites plus arrangeants, type Amazon, qui proposent le remboursement ou le remplacement (gratuit) du produit commandé s'il tombe en panne dans les 30 jours suivant la réception.

n°36 - Ecrit par evanwales, .

Bonjour,
En effet, Asus ne semble plus avoir la même qualité qu'il y a quelques années.
Eux-mêmes le reconnaissent. Ci-dessous un extrait d'une réponse à un consommateur :
« ... nombres infimes d'entre eux aient à revenir dans notre SAV, mais ce pourcentage de retour est plus que celui de nos concurrents »
Donc il y a plus de retour Asus que pour les autres marques d'après le service commercial d'Asus !
Avec une qualité moindre, les prix pouvaient baisser mais ce n'était pas judicieux pour les ventes. « Ce qui est cher est bon » pour les con sommateurs.
Conclusion : il vaut mieux aujourd'hui acheter Acer au prix Acer plutôt que de l'Asus (de qualité Acer) au prix Asus !
Pour la qualité et avec un SAV il existe d'autres marques. Voilà un bon sujet à souffler à nos amis « Les Numériques »
Faites passer.

n°37 - Ecrit par gaube007 (Visiteur), .

Rang : Visiteur

La réparation de mon netbook, acheté le 6 Février 2013, n'est pas pris en charge au titre de la garante ASUS. Motif : connecteur de charge endommagé, LA BONNE BLAGUE !

Je n'ai pas pu endommagé le connecteur de charge puisque l'adaptateur possède une prise femelle. C'est à l'intérieur de l'ordinateur, où se trouve la prise mâle, qui est MAL SOUDEE, s'est déplacé, m'empêchant de mettre la prise femelle de mon adaptateur.

L'adaptateur n'a pas été cassé ; il peut fonctionner correctement avec un autre NETBOOK. C'est Le CONNECTEUR INTÉRIEUR DANS LE NETBOOK mal soudé qui s'est déplacé à l'intérieur de l''ordinateur.

De plus, CEAT ELECTRONIQUE, prestataire, me dit que la carte mère est endommagée ??? ALLONS-Y ! Et la facture se monte bien évidemment à 198 euros, le montant du prix de mon ordinateur. Belle affaire pour ce prestataire !

J'ai plusieurs ordinateurs à la maison, dont un autre portable, et je n'ai aucun souci avec les branchements.
Il paraît difficile pour un appareil si récent que cela soit une mauvaise manipulation.

Avez vous contacté une association de consommateur ou un avocat. Merci de vos réponses.

n°38 - Ecrit par NicolasV. (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Bonjour,

Je viens tout juste de contacter le SAV ASUS et de remplir le formulaire avant l'envoi au SAV.

Je voulais savoir comment bien emballer son PC sans la boite d'origine ? De plus, dois-je envoyer la batterie de mon PC ou uniquement le PC sans rien d'autre ?

Merci d'avance pour vos réponses.

n°39 - Ecrit par zsxok (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Hello,

J'ai acheté une tablette MemoPad10" le 16 avri. Pas d'bol, la caméra frontale buguait. Pensant qu'il s'agissait d'un problème logiciel, j'attends la MAJ Android 4.2, mais cela n'a rien changé.

Je décide donc d'appeler le SAV qui me précise qu'il faut l'envoyer en république tchèque via DHL, gratuitement.
Quelques heures plus tard, je reçois un mail précisant une date d'enlèvement, qui ne me convient pas.

Immédiatement, je recontacte le SAV Asus pour décaler cette date. Je pensais que tout irait, mais DHL est passé à la 1ère date prévue. Je contacte DHL pour prévoir un nouvel enlèvement : "ah non monsieur, Asus ne souhaite pas que le client puisse contacter directement DHL pour prévoir un enlèvement". Un peu énervé, je contacte par mail le SAV Asus qui me remercie de les avoir contactés...

No comment, grrrrrrrrr...

Je rappelle DHL, et tombe sur une autre personne qui me prévoit un nouvel enlèvement sans que je ne demande rien... Tant mieux.

Là ça s'arrange bien, la tablette est partie le vendredi, et m'a été retournée, réparée, sans défaut apparent, le mercredi suivant !

Je ne bosse pas pour Asus, promis !

Transport + SAV, très correct, par contre, la communication + la hotline, plus que moyen, et c'est bien dommage.

++

n°40 - Ecrit par Cloclo (Visiteur), .

Rang : Visiteur

ASUS m'a fait: proposition de remboursement NLA133xx xxx? d'un ordinateur portable renvoyé 4 fois pour des problème techniques graves pendant la garantie.

- Le 20 mars 2013, renvoi pour la 4ème fois (dont l'avant dernière fois début mars) par l'intermédiaire de TNT, venu le chercher à domicile pour expédition en Hollande
- Le 27 mars, ASUS étant en rupture de stock des pièces
concernées, me propose le rachat de mon produit - et pour ce faire je dois compléter et signer des documents directement par mail. Aussitôt demandé aussitôt fait, mais je dois avouer que la première fois je n'avais pas compris qu'il fallait que je scanne les documents pour les signer à la main et les retourner en pièces jointes. Il s'agissait d'une annexe n° 1 : appelée formulaire de compensation de remboursement et d'une annexe n° 2 appelée : formulaire de demande d'indemnisation
- 28 mars, 2ème retour de ces mêmes documents, correctement complétés et pour plus de sécurité : j'adresse ces mêmes documents en lettre recommandée avec accusé de réception à ASUS FRANCE - service compensation à l'attention de Iva. L. Ro.... : 10 allée bienvenue 93160 NOISY LE GRAND
-29 mars, on me dit que mes documents ne sont pas signés: alors que si ! Je réponds...
- 3 avril - 4 avril : on me réclame à nouveau des documents signés, alors que, par ailleurs, Iv. L. Ro (du service commercial de chez ASUS) m'avait confirmé que mes documents étaient maintenant corrects et transmis pour suite à donner
- Après, je reçois une lettre recommandée avec accusé de réception datée du 4 avril, m'informant qu'un code SWIFT n'est pas rempli case par case
- Ensuite continuation jusqu'au 15 avril d'échanges ! Documents corrects, documents non corrects...
- Enfin le 18 avril 2013, je reçois un courrier recommandé d'ASUS FRANCE m'informant que mon dossier a été clôturé et qu'un remboursement A ÉTÉ EFFECTUE SUR MON COMPTE : inexact, puisque rien sur mon compte au reçu du courrier et les jours suivants.

Ce fut véritablement le parcours du combattant, avec, pour moi, malgré mon calme naturel, des crises de détresse. Ils jouaient véritablement avec mes nerfs, car 6-7 fois de suite, un coup les documents étaient complétés, une autre fois pas complets, et on recommençait, documents complets, puis après documents non complets. Les informations arrivaient de 3 interlocuteurs différents du service commercial et du service qu'ils appellent service de compensation.

Le plus fort, c'est que lorsque j'appelais, la gentille personne avec son bel accent très oriental, très agréable à l'oreille, plein de douceur, me répondait "désolée Madame, votre dossier est en cours, je ne peux rien pour vous... Veuillez envoyer un mail au service commercial", mais pas moyen de correspondre par téléphone avec les personnes qui géraient cette proposition de remboursement. Certes on répondait à mes mails me disant qu'ils étaient désolés, de ces contre temps et que mon dossier était maintenant clôturé, qu'il fallait attendre le délai de 30 jours pour le remboursement.

Et et .... à l'issue des 30 jours à compter du 11 avril, donc le 11 mai toujours rien. Véritable déchaînement de ma part au téléphone, mais là, toujours la même gentille personne avec son doux accent très lent très posé, qui me dit, "écrivez un mail madame, je suis désolée, je ne peux rien pour vous"

Re-mail et là, le lendemain, on me répond qu'il y a eu un problème au service comptabilité et que la somme sera sur mon compte dans les jours qui viennent.

Ce matin, 17 mai 2013, l'argent est sur mon compte : donc résumons - annonce du remboursement le 27 mars - remboursement le 17 mai, avec menace, de ma part, de contacter Julien Courbet à RTL).

Il faut savoir aussi que dès le 4 mars, je demandais, appuyée par l'informaticien m'ayant vendu le produit, une solution commerciale et que dans un premier temps, il avait été répondu non. Donc, en plus des désagréments, des allers et retours de mon pc portable, il a fallu attendre 2 mois 1/2 pour arriver au but !

On peut penser que quelqu'un qui ne se battrait pas pour obtenir satisfaction, perdrait purement et simplement son produit.

Résumé : services administratifs, commerciaux et autres, nuls chez ASUS. Cela NE PROVIENT SUREMENT PAS DES SALARIES EUX-MÊMES, mais de l'organisation à laquelle ils sont soumis.

Je conseille aux personnes qui subiraient les mêmes préjudices de relater les faits aux rédactions des journaux spécialisés dans l'informatique !

Personnellement, si je n'avais rien reçu ce jour, mon dossier était prêt à être transmis à mon assurance protection juridique. Il y a aussi les associations de consommateurs et si la somme est importante, peut-être que notre talentueux Monsieur Julien COURBET sur RTL, pourrait prendre le dossier en compte.

N'oubliez pas de bien conserver toutes les traces sans exception de vos échanges.

De même lorsque j'ai retourné mon ordinateur, la dernière fois en Hollande, j'avais photographié mon ordinateur sous tous les angles, j'avais conservé ces photos et je les avais également transmises au service commercial. Car si je lis les quelques autres expériences désastreuses de certaines autres personnes, leur ordinateur aurait subi des préjudices !

Ce jour, j'ai retrouvé mon calme, car ce fut une bataille incessante, durant ces 2 mois 1/2 et plus, puisqu'il y avait eu les tracas des retours incessants auparavant.

Je suppose que ceux qui liront ces lignes, c'est parce qu'ils auront eux-mêmes des problèmes, alors je leur souhaite bon courage

.

Flux RSS des derniers commentaires publiés sur le billet.

Ajouter un commentaire

En vous enregistrant en tant que membre, vous vous assurez d'avoir votre propre pseudonyme réservé, tout en n'ayant plus à saisir de code de sécurité ni de pseudo. En postant un message, vous déclarez accepter nos conditions générales d'utilisation.

Captcha :Si vous voyez les champs suivants, veuillez ne surtout PAS LES COMPLETER. Ce test vise à nous protéger des robots spammeurs.
Mémoriser mes identifiants : Sauvegarde votre pseudo et votre adresse e-mail, afin que n'ayez plus à les resaisir ultérieurement.