Net-Actuality

Retour d’expérience ASUS : SAV catastrophique, support client désastreux [Epilogue]

Retour d’expérience ASUS : SAV catastrophique, support client désastreux [Epilogue]

Lors du choix d'un nouvel ordinateur, on a souvent tendance à privilégier deux critères : la configuration et le prix. Un autre critère, souvent sous-estimé, revêt pourtant une importance primordiale : la qualité du service après-vente fourni par l'assembleur. En effet, lorsque l'on investit dans un ordinateur, il est important d'avoir l'assurance d'obtenir un service sérieux et de qualité en cas de problème.

Fin 2011, j'ai décidé d'acquérir un netbook, dont le format présentait un réel intérêt pour moi, en termes de mobilité (faible encombrement). Je me suis logiquement tourné vers ASUS et sa série d'EEE-PC, la marque ayant une bonne réputation sur ce segment. Malheureusement pour moi, après quelques mois de bons et loyaux services, mon ordinateur a montré des signes de faiblesse. Au menu des réjouissances : un clavier défectueux, un écran s'éteignant sans raison et un bouton d'alimentation très capricieux. L'occasion de tester le service après-vente de la marque.

Une procédure parfois alambiquée

Je décide donc de faire appel au service après-vente de l'assembleur, afin que ces problèmes soient réglés. Première déception : ASUS ne propose aucun numéro téléphonique permettant de le joindre gratuitement. Le seul disponible est un numéro Azur, surtaxé.

Je me reporte donc sur le formulaire d'enlèvement, directement accessible en ligne, permettant d'effectuer une demande de retour SAV. Attention : pour décrire le ou les problèmes rencontrés, vous disposerez de 250 caractères maximum et pas un de plus ! Anecdotique, me direz-vous. Pas vraiment : il est assez douteux de limiter à 250 caractères (deux-cent cinquante !) la présentation du problème, empêchant de ce fait le client de donner l'ensemble des éléments pertinents permettant d'augmenter la probabilité que son problème soit réglé rapidement. Cela est d'autant plus dommageable qu'à aucun moment de la procédure, un interlocuteur n'entrera en contact avec vous pour en savoir plus sur le problème que vous rencontrez.

Après un petit effort de concision, voilà mon formulaire validé. Ici encore, la procédure peut surprendre. Aucun e-mail de confirmation automatique n'est envoyé après validation du formulaire. Il me faudra donc attendre un hypothétique message d'ASUS pour être certain que ma demande a bien été enregistrée.

En fin de journée, bonne surprise. ASUS me transmet un e-mail permettant la création d'une étiquette de retour. Celle-ci va me permettre de déposer mon ordinateur aubureau de Poste le plus proche, et cela gratuitement. Sur ce point, on peut féliciter le constructeur, qui prend à sa charge les frais d'expédition de l'ordinateur.

Dès le lendemain, mon colis est pris en charge par La Poste puis réceptionné par le service réparation de l'assembleur. À chaque nouvelle étape de la procédure, le constructeur m'informe, par e-mail ou par SMS, de l'avancement de la réparation. Si l'initiative est louable, il est regrettable que les informations fournies soient toujours très évasives, et donc, plutôt inutiles.

Le Lièvre et la Tortue

Un point important, dans l'évaluation de la performance d'un service après-vente, concerne, sans nul doute, les délais de réparation. Sur ce point, ASUS ne s'est vraiment pas foulé : il lui aura fallu plus de 21 jours pour me réexpédier mon ordinateur « réparé ». Un délai élevé, forcément gênant pour les utilisateurs professionnels ou les personnes ayant besoin de leur ordinateur en permanence.

Un SAV plein de (mauvaises) surprises

Enfin, il est de retour ! Première surprise : ASUS m'a réexpédié mon netbook dans un vulgaire carton, et gardé pour lui l'emballage d'origine dans lequel je le lui avais envoyé (à sa requête). Dedans, le constructeur joint une lettre présentant l'ensemble des réparations effectuées. Dans mon cas : la dalle, la carte entrées/sorties et le clavier ont été changés. Un commentaire « TEST OK » vient compléter l'inventaire. Observateur, je constate que cette lettre ne possède pas l'en-tête d'ASUS, mais celui d'une autre société, nommée « Let Me Repair ». Eh oui, le constructeur semble sous-traiter son service après-vente...

Attachez vos ceintures...

Assez soigneux avec mes affaires – pour ne pas dire maniaque – un premier point attire mon attention. Une sorte de tâche sur la coque avant de mon netbook. Pensant d'abord à une simple tâche de crayon, la suite de mes investigations me fera plutôt pencher pour un coup. La suite de l'inventaire laisse apparaître un nouveau défaut sous la batterie : la coque est fendue !

Note : Désolé pour la qualité des photos, mais comme vous pouvez l'imaginer, il n'est pas évident de faire ressortir ce genre de défauts sur une photo.

Vous en voulez encore ? Pas de problème !

Les bonnes surprises ne s'arrêtent pas là ! Non, le SAV du constructeur, après s'être attaqué à l'avant et à l'arrière de mon ordinateur, a décidé de maltraiter mon pauvre écran. Cette fois, c'est le cadre entourant le PC, qui ne tient plus sur le haut. Pas grave, me dis-je, « il doit être mal fixé ». Que nenni ! À y regarder de plus près, il les ergots permettant de clipser les bordures sont cassés !

Encooooooooore !

Assez fébrilement, je décide de continuer le tour du propriétaire et de démarrer l'ordinateur. Démarrage sous Ubuntu, puis démarrage sous Windows. Le clavier est bien réparé. Cependant, quelques tentatives seulement me permettent de constater que le bouton d'alimentation fait toujours des siennes. Mieux encore pire, en plus d'avoir porté atteinte à l'intégrité physique de mon ordinateur, le service après-vente d'ASUS a décidé de faire une nouvelle victime : ma Webcam. Celle-ci ne fonctionne plus, et n'est d'ailleurs plus listée nulle part.

« Test OK ». Vraiment, ASUS, « test OK » ?

Service clients : je-m'en-foutisme

Après presque un mois d'immobilisation, me voilà donc de retour au point de départ. En pire, même. Malgré l'état déplorable de cette réparation, je prends cela avec philosophie et tente de garder mon sang-froid. Logiquement, je contacte le constructeur, afin de lui faire part de ma malencontreuse aventure.

Mal m'en a pris.

Deux jours plus tard, ce dernier me répond, de manière laconique et peu concernée. Décortiquons.

Suite à votre e-mail concernant les défauts physiques en ce qui concerne la coque, la dalle, et de faux contact avec le bouton d'alimentation, caméra, même après l'envoi en réparation de votre produit, je me retrouve dans le regret de vous informer que vous devriez renvoyer le produit complet (produit, batterie, chargeur) en réparation pour un deuxième diagnostic.

Cher ASUS, comme je te l'ai précisé dans mon message – que tu n'as visiblement pris le temps de lire correctement – la majeure partie des problèmes que je t'ai signalés résultent du travail de sagouin effectué par tes techniciens. Il n'est donc nul question d'un second diagnostic, mais d'une réparation des dégâts causés par ceux-ci.

« Je vous conseille de décrire la panne plus en détail pour que les techniciens puissent tester tous les défauts constatés auparavant. »

Cher Asus, difficile de décrire une panne plus en détail, avec deux-cent cinquante caractères. Et puis, cher Asus, je te rappelle – puisque tu sembles l'oublier – que ce n'est pas à moi, client, de faire l'ensemble du diagnostic des problèmes rencontrés avec mon PC, mais à tes « techniciens ». Enfin, cher Asus, à te lire, j'ai l'impression que cette situation résulte de ma responsabilité, n'ayant pas suffisamment mâché le travail de tes techniciens.

Cher Asus, je résume donc :

  • Tu crées de nouveaux problèmes sur les PC qui te sont envoyés en SAV ;
  • Tu les détériores ;
  • Lorsque le client prend contact avec toi pour te le signaler, tu ne t'excuses pas ; tu lui réponds effrontément ; et enfin, tu l'invites à renvoyer son PC en SAV, pour je ne sais combien de temps, et pour le retrouver dans je ne sais quel état.

Foutage de gueule ? À vous de juger.

Mise à jour du 10 septembre

Suite à la publication de cet article, j'ai été contacté par Asus France, qui m'a présenté ses excuses pour ce fâcheux incident. Il m'a ensuite été demandé de renvoyer ma machine en SAV, pour une remise à neuf « sans frais » (encore heureux). Bien que peu confiant et réticent, l'ordinateur a été envoyé au constructeur.

Un peu plus d'une semaine plus tard, l'ordinateur réparé est entre mes mains. Gros progrès sur les délais et réparation des défauts physiques qui avaient été causés lors du précédent retour atelier, comme cela m'avait été promis. Malheureusement, les problèmes initialement signalés (problème d'affichage et problème avec le bouton d'alimentation) ne sont toujours pas réglés, et ont empiré. Pire, mon ordinateur finira par ne plus répondre et refuser de s'allumer... Asus teste-t-il vraiment les ordinateurs qui lui sont envoyés ?

Je passe sous silence les nouveaux défauts physiques, légers (ne tirons pas sur l'ambulance), constatés sur l'ordinateur et son expédition dans un colis sponsorisé par E. Leclerc. Fichtre, Asus, j'envoie un PC dans un état particulier, j'aimerai ne pas le voir revenir avec de nouveaux défauts physiques, aussi minimes soient-ils ! Est-ce si compliqué ?

Epilogue (6 novembre)

C'est reparti pour un tour...

Suite à ce nouvel incident, j'ai (à nouveau) dû prendre contact avec le constructeur. Ce dernier m'indiquera alors que je serai recontacté et qu'une solution commerciale (et non une énième réparation !) me serait proposée... Sauf qu'une semaine plus tard, toujours aucune nouvelle d'Asus.

Une fois de plus, me revoilà donc contraint et forcé de relancer le constructeur.

Ma ténacité paiera, puisque je recevrai, quelques jours plus tard, un coup de fil d'Asus me demandant (encore !) des précisions sur mon problème. Une discussion très difficile, mon interlocutrice s'exprimant très difficilement dans la langue de Molière.

Suite à cette conversation, un message électronique, m'invitant à envoyer mon ordinateur en Hollande, afin qu'il soit testé, me sera transmis :

Un transporteur de TNT vous contactera sous 48h pour l'enlèvement de votre pc.

Il sera donc envoyer à nos atelier hollandais où nous le testerons.

Si une panne matérielle est détectée, vous recevrez une proposition de notre part.

Si aucune panne matérielle n'est détectée, votre produit vous sera renvoyé.

Je vous rappelle que lors de votre retour produit, le produit doit être envoyé complet de tout ses accessoires (Adaptateur secteur, Batterie, Licence de Windows et disque dur).

Outre les nombreuses erreurs de Français, nous noterons l'humour de mon interlocutrice, qui envisage la possibilité que mon ordinateur ne soit pas réellement en panne. Bah voyons !

Et cela ne s'arrêtera pas là. En effet, après que mon netbook ait été récupéré par le transporteur et reçu dans les ateliers d'Asus, l'état passera successivement :

  • de "Réparation" (je pensais qu'une solution commerciale autre que la réparation devait m'être proposée, NDLR) ;
  • à "En attente- En attente de la confirmation du client - aucune panne constatée" (aucune panne constatée ?!?!, tu te moques de moi, Asus ?, NDLR) ;
  • pour finir à "En attente- En attente de la confirmation du client - en attente de pièces détachées". ("attente de la confirmation du client", qui n'a pas été contacté et qui ne pourra donc rien vous confirmer, NDLR).

Visiblement,  Asus a décidé de jouer avec mes nerfs !

Après avoir re-re-re-re-contacté Asus pour expliquer ma surprise, concernant la valse des états associés à mon retour SAV, mon interlocutrice me confirmera qu'une panne a été constatée (faudrait savoir !) et me proposera le rachat (comprendre remboursement) de mon ordinateur, au prix d'achat. Pour cela, il me sera demandé de transmettre des documents, un RIB ainsi que la facture d'origine.

Facile, me direz-vous ? Bah non, car rien n'est jamais facile chez Asus... Eh oui, il me faudra renvoyer les mêmes documents à plusieurs reprises, mon interlocutrice m'indiquant que des documents sont corrompus, sans me préciser lesquels (pas grave, je suis devin !).

Asus finira par réussir à ouvrir mes documents (à leur décharge, le PDF est une extension très exotique, dont acte). Victoire : je serai remboursé sous trente jours ! Ce sera l'unique et seule promesse qui aura été tenue par le constructeur.

Pour l'anecdote, mon interlocutrice me précisera que je serai remboursé 20€ de moins que le prix d'achat, dans la mesure où je m'étais déjà fait rembourser, lors de l'achat, la licence Windows. Personnellement, en bon commerçant, j'aurais fait profil bas, en faisant cadeau de cette « somme » plus que modique au client, en titre de geste commercial. M'enfin...

93 jours pour régler mon problème, qui dit mieux ?

En envoyant mon ordinateur en réparation, je ne croyais pas que je me heurterai à un tel parcours du combattant. Tout au long de cette aventure hors normes, j'ai dû supporter une série de situations, toutes plus honteuses, grotesques, inadmissibles, intolérables, inacceptables, [...], les unes que les autres. Qu'il s'agisse de la qualité des réparations ou du service clients, toutes les étapes furent de véritables cauchemars.

Au final, beaucoup de temps perdu, beaucoup d'agacement, et une certitude de ne plus jamais me laisser aguicher par ce constructeur. Le pire, dans tout cela, c'est que je suis loin d'être un cas isolé, comme le prouvent les très nombreux témoignages sur le SAV du constructeur, ici, , , là bas ou dans les nombreux commentaires ci-dessous.

Même Hollywood n'aurait pas eu une telle imagination si on lui avait demandé d'imaginer les péripéties d'un ordinateur dans les ateliers de l'assembleur...

Flux RSS des derniers billets publiés.

Ils ont dit...

n°61 - Ecrit par Play4it (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Bonsoir,

Je passe juste pour remettre deux trois trucs au clair.

Le service après vente d'Asus est de qualité variable selon votre localisation...

Donc,si vous habitez en Europe de l'ouest... fuyez.

Votre matériel sera envoyé en Belgique, pour que Let me Repair s'en occupe et quand vous le recevrez (si jamais cela arrive...), vous ne le reconnaîtrez pas tant il auras été abîmé, maltraité, torturé et j'en passe. Vous allez vous enfoncer dans une galère pouvant durer plus d'une année. Autant pour vous demander à vous faire rembourser le matériel défectueux en passant par le service Commercial d'Asus de votre pays, il semblerait que cela fonctionne. Puis, dîtes que Let me Repair vous a bien défoncé votre matériel...

Maintenant si vous habiter en Amérique du Nord (mon cas), vous serez aux petits oignons ou presque, puisque c'est un peu plus compliqués si vous ne parlez pas anglais. Mais bon c'est excusable vue que la majorité le parlent (dont moi).
Vous pouvez créer votre ticket RMA par internet ou un membre d'Asus s'en chargera après que vous lui ayez exposé le problème lors d'un live chat ou une conversation téléphonique.

Vous imprimez votre ticket, envoyez le matériel défectueux sous trente jours à l'adresse indiquée, ils vous le réparnte et vous le renvoient bien souvent en 7 jours ! Et c'est ASUS qui fait la réparation.

Autre point, si vous habitez proche du centre de réparation ASUS, et bien allez-y vous même, un membre du personnel va créer le ticket RMA et prendre votre matériel pour le mettre directement en réparation, puis ils vous appelleront quand ce sera fait fin que vous veniez le rechercher.

Seul point négatif, ils ne donnent pas d'informations sur le problème ou comment ils l'on réparé. Vous saurez que tout est réglé qu'au moment ou ils vont vous le renvoyer... mais bon, en seulement 7 jours, c'est vite fait.

Donc voilà, j'espère vous avoir aidés.

n°62 - Ecrit par Denis LOUET (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Acheté en fin oct 2013 un Vivobook S300CA chez BOULANGER.
Bon matos... Cependant, quand je branche un micro externe sur le port micro+casque, Windows 8 me propose uniquement casque ou les écouteurs, et non pas le microphone également.

Sous Ubuntu, on trouve 2 entrées micro : une interne et une externe, mais on ne peut pas aller sur seulement externe. A noter que les mêmes microphones fonctionnent parfaitement aussi bien sous Windows 7 que sous Ubuntu sur un ASUS EEEPC1001PXD.

Conclusion : C'est un problème soit de cablage, soit de codec au niveau design du S300CA (BIOS et driver Realtek up to date).

Le support Asus (en Tunisie...) est d'une nullité consternante : ils ne comprennent rien et n'on ni matos de test ni BD de debbuging!

Si on leur dit "ITIL", ils doivent penser "ITIL téléphone maison!"

Envoi email : réponse en m'indiquant ou se trouve le jack de branchement microphone... Puis, proposition de reset total du PC et renvoi atelier.

Amusant : la manip du reset-reload de l'OS ne fonctionne pas ! Hahahahaha !

Appel téléphone : Me demande d'installer "magnétophone"... GHAAAAAAA ?!?!?

LA TOTALE ! ASUS, c'est du niveau le plus bas au niveau support !

Note à benêts : Mon épouse a acheté une tablette ASUS MEMOPAD HD 7. Cette murge a un port USB qui n'est pas HOST. Cela signifie qu'il n'est utilisable qu'en connexion slave à un PC. Nul ! Zero ! Appel support ,qui déconseille, sous peine de perte de garantie, de forcer le hosting ou rooting...

Conclusion : évitez d'acheter ASUS si vous ne pouvez pas tester à 100% votre matos AVANT.

Ils sont en train de se tirer des balles dans le pied pour "gagner plus" en produisant en PRC et en supportant en AFN.

n°63 - Ecrit par Denis LOUET (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Bonjour.

J'étais un utilisateur inconditionnel d'ASUS : EEEPC 1001PXD, TABLETTE MEMOPAD 7, ASUS S300CA, jusqu'à la MEMOPAD 7 : e port USB n'est pas "host", car non alimenté, et ASUS s'en fiche. PREMIER DÉSAGRÉMENT.

Le pompon, c'est le notebook tactile S300 CA à 540 euros acheté le 29/10/2013. Ce PC, ainsi que le S550CA (testé chez Boulanger) ont un bug (design hardware à mon avis) : quand vous insérez un jack microphone (ou n'importe quoi d'autre) dans le femelle jack micro/hp/casque, Windows 8 qui ne sait évidemment pas ce que vous avez mis, vu que les périphériques audios ne sont pas P&P pour cause de non intelligence, vous propose seulement un choix entre casque et un haut parleur. JAMAIS microphone. Ceci semble être un bug de design de connexion matérielle au chipset audio. C'est rédhibitoire car cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser un microphone externe !

SUPPORT ASUS : NULLISSIME !!
Phase 1: on m'indique la page de doc indiquant où enfoncer le jack... Ben voyons !
Phase 2 : On me demande de télécharger "magnétophone" ?? Ben voyons !
Phase 3 : On me demande de retourner après avoir fait reset du PC. Le reset du PC ne fonctionne pas... Le master est naze. Ben voyons !
Phase 4 : Le PC étant sous garantie Boulanger, je le reporte au magasin et montre le bug : 150 KM !!!
Phase 5 : 3 semaines plus tard, Boulanger annonce retour client et tests OK.
phase 6 : Je vais prendre livraison du PC (encore 150 KM), le 17/1/2014, qui marche "craché juré". Le master a été regénéré et est à jour. Par contre, toujours le même bug !! Le "technicien" Boulanger met en cause mon microphone et me dit que, moyennant 19 euros il va faire reconnaitre mon microphone. (Ben voyons...) Mon épouse va tester en magasin sur les S550CA, même bug, et sur les R510CC (non tactiles), ça marche, et montre ceci au "technicien" Boulanger qui en reste comme deux ronds de flan et escalade, sans succès évidemment. Alors là, Boulanger fait un avoir en oubliant de s'excuser de m'avoir pris pour un... Il me proposent le S400CA (même série que le S300 et le S550 bugés). Je demande à réfléchir !!

Pour info, bien que ASUS et Boulanger s'en foutent, j'ai été responsable maintenance OS puis qualification Telecom chez un constructeur de hosts pendant 15 ans et mon épouse Taiwanaise manageait la qualification des cartes mères EPOX pendant des années. Nous en concluons que ASUS est tombé au dessous de zéro et qu'il n'est pas opportun d'en acheter.

DOMMAGE !!!!

NB : Petit conseil : Si vous avez un ASUS, essayez d'enfoncer un jack quelconque, même sans rien, dans le connecteur ad hoc. Vous devez avoir un popup Windows demandant de choisir entre HP, casque ou microphone (trois choix). Si ce n'est pas le cas, faîtes-vous rembourser !

n°64 - Ecrit par aie 13 (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Je débute dans la galère le 25 décembre.

Au déballage, mon portable est muni d'une notice qui spécifie que la machine doit être chargée avant utilisation. Soit, je branche et quelques heures plus tard, je l'allume. Oh surprise.. L'écran est scindé en 2 parties. Fracture de cristaux. Retour chez le vendeur le 26.... Depuis, 4 visites, 3 coups de téléphone... Après un passage théorique en Hollande, plus de réponse d'ASUS, et plus de machine. Téléphone muet. Mails sans suite.

Le vendeur rétorque que la panne au déballage ne concerne pas la garantie magasin, mais constructeur. Et ce dernier ne répond pas. Ce jour, 4 semaines plus tard, je n'ai toujours pas ma machine et vais débuter un parcours juridique...

n°65 - Ecrit par Toine 69 (Visiteur), .

Rang : Visiteur

J'ai un portable K53E que j'ai acheté il y a plus de deux ans.
J'en suis ravi. Mais, actuellement, j'ai un problème sur la prise dans laquelle je me branche sur le secteur.
La connexion se fait mal. Je dois maintenir une pression pour avoir la connexion électrique
Vu ce que j'ai lu ici et ailleurs je ne vais pas envoyer mon PC au SAV Asus
Pensez vous que n'importe quel réparateur local (multimarques) peut me faire cette réparation ?
Si, sur Lyon et sa banlieue, vous avez une bonne adresse à partager ! Merci d'avance

n°66 - Ecrit par Pol (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Je lis les messages avec un intérêt certain dans la mesure où je suis en train d'expérimenter le SAV d'Asus... Mon Trio est chez eux depuis le 23/12/2013 dernier, pour une défectuosité à la tablette. Les seules communications reçues se contentent d'être totalement vides et se terminent pas un somptueux "estimant vous avoir suffisamment informés", qui est plus qu'éloquent sur ce qu'ils se permettent d'estimer être un SAV...
Depuis deux semaines, je leur ai précisé qu'à défaut de solution, je leur intentais un procès...

Réponse :
1. Inutile, on va vous proposer une solution dans les 48 heures.
2. Aujourd'hui, un appel pour me proposer de me rembourser.

Sachant que la partie PC fonctionnait parfaitement et que j'y avais installé divers logiciels, j'explique que seule ma tablette est défectueuse et qu'ils doivent alors également me rembourser l'ensemble des logiciels installés sur la partie qui n'était pas défectueuse.

Réponse reçue 2 heures après par mail : puisque vous refusez le remboursement, on recommence la réparation...

A ce stade, je n'ai reçu aucune information sur la nature de la panne de la tablette ni sur ce qu'ils auraient déjà essayé pour la réparer.

Je commence sérieusement à me demander s'ils ont déjà tenté quelque chose.

Bref, je déconseille plus que vivement d'acheter quoi que ce soit à un constructeur qui s'avère manifestement incapable de réparer (ou faire réparer) ses propres machines!

n°67 - Ecrit par pikoup (Visiteur), .

Rang : Visiteur

J'ai acheté un PC portable ASUS.

Pour la deuxième fois, en panne, tout cela en 5 mois.

Super, je m'attends au pire...

n°68 - Ecrit par Sand (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Bonjour,

Je viens d'acheter un ordinateur de la marque Asus. Hier au soir, sans raison apparente, un flash, puis plus rien. Comme il était tard, je me suis dis que j'avais sûrement mal vu et je suis allée me coucher.

Ce matin, l'écran avait une tache noire.

Direction Carrefour, le magasin d'achat.

On m'accuse de l'avoir fait tomber

Quel culot !

Donc, pas de garantie possible.

Demain, je contacte une association de consommateurs.

n°69 - Ecrit par Sand (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Très mécontente.

Ecran trop fragile ! Au bout de 3 semaines, le mien est mort sans être tombé. Le sav ne veut rien savoir, pas de garantie possible.

Une honte pour un appareil neuf.

n°70 - Ecrit par OliCH (Visiteur), .

Rang : Visiteur

Acheté un ultrabook Asus Zenbook UX31A fin juin 2012, en Suisse. Crash du disque SSD 256GB début août 2014, soit ~35 jours après la fin de la garantie de 2 ans. Coût estimé de la réparation: près de CHF 800.- (~€650), soit près de 50% de la valeur à neuf du produit "professionnel". Refus réitéré d'Asus de prendre au moins partiellement à sa charge les coûts de réparation...

Conclusion:
1. Je n'achèterai plus jamais de produits Asus
2. Fiabilité inacceptable pour un produit "haut de gamme" (obsolescence programmée ?)
3. SAV Asus lamentable; aucune sensibilité commerciale.

Flux RSS des derniers commentaires publiés sur le billet.

Ajouter un commentaire

En vous enregistrant en tant que membre, vous vous assurez d'avoir votre propre pseudonyme réservé, tout en n'ayant plus à saisir de code de sécurité ni de pseudo. En postant un message, vous déclarez accepter nos conditions générales d'utilisation.

Captcha :Si vous voyez les champs suivants, veuillez ne surtout PAS LES COMPLETER. Ce test vise à nous protéger des robots spammeurs.
Mémoriser mes identifiants : Sauvegarde votre pseudo et votre adresse e-mail, afin que n'ayez plus à les resaisir ultérieurement.