Net-Actuality

Résumé actualités navigateurs du 9 au 22 janvier 2009

Opera Software accuse Microsoft d'intégrer illégalement Internet Explorer à Windows !


« J'ai été un participant actif dans la lutte pour l'ouverture et l'interopérabilité des standards du web. Je me suis toujours opposé aux technologies propriétaires et brevetées.
De 1994 à 1999, j'ai travaillé au CERN puis au W3c pour aider au développement de bons standards pour le Web, et en 1999 j'ai rejoint Opera Software pour m'assurer qu'il y aurait au moins un navigateur qui travaillera bien avec les standards.
Nous avons travaillé dur pour cela, et malheureusement Internet Explorer, le plus grand des navigateurs, ne l'a pas fait.
» Håkon Wium Lie, Chef technique chez Opera Software à l'attention de la commission européenne à laquelle la firme norvégienne a déposée une plainte en décembre 2007 contre le géant Microsoft pour abus de position dominante en intégrant Internet Explorer à Windows et en proposant un navigateur non respectueux des standards du Web.

Si l'on comprend tout à fait la décision de Microsoft de fournir un navigateur avec son système d'exploitation, on comprend également parfaitement Opera Software qui propose l'idée non pas de supprimer Internet Explorer de Windows, mais d'intégrer des navigateurs alternatifs à ce dernier, favorisant ainsi la concurrence.

« La cour européenne a confirmé en septembre que Windows Media Player a été illégalement lié à Windows, nous demandons simplement à la commission d'appliquer les mêmes principes d'égalité à Internet Explorer. » Jason Hoida, Député au conseil général d'Opera Software.


De droite à gauche, Håkon Wium Lie et Knut Yrvin parlent tandis que Petter Reinholdtsen observe.
Plus de 150 personnes ont participé à cette manifestation contre OOXML à Oslo


Si je vous parle de cette affaire aujourd'hui, un an et demi plus tard, c'est parce que la commission européenne après de longues investigations a confirmé avoir envoyé des griefs à Microsoft dans lesquels elle expose son analyse, dans laquelle la vente liée de Microsoft Internet Explorer à Windows « Porte préjudice à la concurrence entre les navigateurs web, compromet l'innovation en matière de produits et limite, en fin de compte, le choix des consommateurs ».

Microsoft dispose donc de 8 semaines pour répondre à ces griefs puis aura le droit de faire entendre ses arguments lors d'une audition. Si l'analyse est confirmée, la commission pourra lui infliger une amende et l'obliger à mettre fin à cet abus en lui imposant une mesure corrective qui permettra d'offrir un véritable choix aux utilisateurs et une véritable concurrence par mérites entre les navigateurs web.

Bitstream dévoile Bolt, un nouveau navigateur pour... Mobile


L'américain Bitstream spécialisé dans la création de polices de caractères serait en train de développer un nouveau navigateur web pour téléphones portatifs. Ce secteur n'est pas totalement étranger à Bitstream qui développe depuis 2001 un navigateur web du nom de ThunderHawk actuellement disponible pour Windows Mobile, Symbian S60 est décliné en une version Java fonctionnant sur une large gamme de téléphones.
À l'instar de Opera Mini, ThunderHawk reçoit des pages déjà interprétées par un serveur de l'entreprise, ce qui permet à des téléphones peu puissants d'afficher très rapidement des pages web.

Contrairement à ThunderHawk, Bolt est quant à lui un navigateur web complet et indépendant d'un quelconque serveur, comme Opera Mobile ou encore Pocket Internet Explorer. Se voulant très rapide, Bolt utilisera l'excellent moteur de rendu Webkit et sera livré avec un lecteur de flux RSS, il se vante également d'utiliser trois fois moins de batteries que ses concurrents, ce qui sur mobile pourra peut-être faire une entrée fracassante à ce nouveau navigateur.

Déjà disponible gratuitement, Bolt est actuellement en bêta test fermée, vous pouvez demander une invitation sur son site officiel en y précisant le modèle de votre téléphone et plusieurs informations utiles à ses développeurs.


Apple autorise les navigateurs tiers à faire leur entrée sur l'AppStore ?


Si l'affaire de Opera Mini pour iPhone et iPod Touch avait fait des vagues dernièrement à cause de la politique d'acceptation des applications sur son AppStore, Apple semble aujourd'hui beaucoup plus enclin à accepter les navigateurs tiers.

Ainsi, les utilisateurs américains du baladeur et du téléphone de la firme à la pomme ont désormais la chance de trouver dans la liste des applications de leur AppStore 4 navigateurs web alternatifs à Safari. Actuellement disponibles uniquement pour l'AppStore américain, ces navigateurs utilisent tout le moteur de rendu XHTML, CSS et SVG Webkit et proposent une expérience assez similaire à celle offerte par Safari tout en y ajoutant diverses options !

Plusieurs navigateurs sont disponibles à l'heure où j'écris ces lignes, tel Edge Browser (capturé à gauche) un navigateur gratuit propose une navigation complète en plein écran ou encore Incognito (1,99 €) vous permet de surfer sans laisser de traces.


Aucun commentaire de la part d'Opera Software pour le moment relatif à une éventuelle reprise du portage de Opera Mini. Quant à Mozilla Fennec, il serait tout à fait peu probable de le voir un jour débarquer sur l'iPhone comme le dit Tristan Nitot, président de Mozilla Europe.



Yandex devient le moteur de recherche par défaut de Firefox en russie


Si Baidu est le moteur de recherche par défaut dans Firefox en Chine, Yandex est désormais celui utilisé en Russie ! Car si Google est le moteur de recherche le plus populaire en France et dans de nombreux pays, il est minoritaire en Russie devancé par Yandex. Dans le but de fournir à ses utilisateurs russes leur moteur de recherche favori, Firefox abandonne Google en Russie pour Yandex.com.

Safari touché par une faille de sécurité liée aux flux RSS


Découverte par Brian Mastenbrook il y a quelques jours, une faille de sécurité sérieuse affecte le navigateur Web de Apple, Safari. Présente dans le lecteur de flux RSS du navigateur, cette faille permettrait à des personnes mal intentionnées de récupérer des informations personnelles stockées sur votre ordinateur, comme vos cookies, vos e-mails ou encore vos mots de passe...

En attendant un correctif, Brian Mastenbrook vous invite à choisir une autre application pour gérer les flux RSS. Sous Windows, l'option de désactivation des flux n'étant pas présente, il est recommandé de choisir un autre navigateur pour naviguer sur le Web.

Sous Mac OS X, rendez-vous dans les préférences de Safari puis dans l'onglet RSS pour sélectionner un autre lecteur de flux RSS par défaut.

Une nouvelle Weekly build de Opera 10.00


L'équipe de développement de la version Desktop d'Opera nous présente aujourd'hui une nouvelle build de Opera 10.00, aux caractéristiques plutôt intéressantes. Se voulant plus stable que la précédente alpha de Opera 10.00, cette « Weekly Build » corrige plusieurs bogues tout en apportant la possibilité d'utiliser un Webmail, afin de pouvoir envoyer des courriels lors du clic sur les liens de type mailto sur les pages Web.

Si les précédentes versions d'Opera proposent déjà l'utilisation d'outils locaux comme Opera Mail, Outlook ou encore Mozilla Thunderbird, Opera 10.00 proposera également l'utilisation de services en ligne tels que Gmail, Yahoo!Mail ou encore Windows Live Mail.

La liste complète des changements est disponible sur le blogue des développeurs de la version Desktop d'Opera.